COTE R – Ajustement au calcul – COVID-19

Cote R – ajustement COVID-19

 

MISE À JOUR 2020-04-20

Les résultats de la session d’hiver 2020 ne seront pas comptabilisés dans le calcul de la cote R, un système de notation standardisé au collégial sur la base duquel les étudiants sont admis à l’université.

 

Pour plus de détails: https://www.lapresse.ca/covid-19/202004/20/01-5270089-cegeps-quebec-suspend-le-calcul-de-la-cote-r.php

 

 

Cote R –

La présente crise sanitaire (COVID-19) exige que des mesures exceptionnelles soient mises en place afin d’assurer un traitement équitable des étudiants en regard du calcul de la CRC. C’est dans ce contexte que les établissements universitaires ont convenu, en concertation avec le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), d’une mesure d’assouplissement pour le calcul de la CRC du trimestre d’hiver 2020.

Ainsi, pour les étudiants qui auront obtenu des résultats chiffrés pour les cours réalisés au trimestre d’hiver 2020, deux calculs de la CRC moyenne par programme de DEC seront effectués :

  1. Une CRC moyenne qui prend en compte les résultats de l’ensemble des activités de tous les trimestres, incluant ceux du trimestre d’hiver 2020.
  2. Une CRC moyenne qui exclut l’ensemble des activités du trimestre d’hiver 2020.


Pour établir la CRC moyenne du programme de DEC, seule la cote la plus élevée entre les options A et B sera retenue. À des fins d’admission universitaire, c’est donc la CRC moyenne la plus avantageuse pour l’étudiant qui sera prise en compte. Par ailleurs, il est important de rappeler que, pour la gestion des admissions universitaires du trimestre d’automne 2020, les décisions des établissements se basent sur les CRC moyennes calculées en février 2020. Les résultats des cours collégiaux du trimestre d’hiver 2020 ne sont donc pas inclus.

 

https://www.journaldequebec.com/2020/03/27/covid-19-quebec-assouplit-les-regles-pour-permettre-la-fin-de-la-session-a-distance-dans-les-cegeps

http://www.bci-qc.ca/cote-de-rendement-au-collegial-crc-hiver-2020/?fbclid=IwAR2VW9V-PYKjtkwqDH0ZJ3tCnifZ2_otd8jAA_6bfBtz02pFBVc9GAAz-_M

COTE R

Son importance

Il a été démontré depuis longtemps que la CRC est un très bon outil de sélection des candidats à l’admission à l’université. Toutefois, des travaux récents ont montré qu’un raffinement à son calcul permettrait d’assurer une meilleure équité aux étudiants, et ce, peu importe leur programme, leur collège et leur région. Nous avons le plaisir de vous informer que l’implantation de ce calcul révisé s’effectuera dans les collèges à l’automne 2017 et, par conséquent, qu’il concernera la gestion des admissions à l’université du trimestre d’automne 2018 et des trimestres suivants.

Veuillez noter que le calcul provisoire de la cote de rendement au collégial (CRC) prévu au mois de janvier 2018 est annulé. Les universités, par l’entremise du BCI, ont demandé au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) d’effectuer un dernier ajustement technique découlant du passage à la formule révisée de la CRC. Les résultats finaux des CRC servant à la gestion des demandes d’admission des établissements universitaires seront rendus disponibles, comme prévu au calendrier des opérations du système Socrate du MEES,

12 février 2018 – 16h30 :  Le MEES vient de nous informer que l’accès au calcul révisé de la CRC est retardé d’une journée et demie. Un retard de la publication des sanctions par le système Charlemagne du MEES oblige ce dernier à reporter l’opération menant au calcul de la CRC.

CRC : modifications à compter du trimestre d’automne 2017

Présentation sommaire de l’ajustement au calcul de la cote de rendement au collégial

Pour plus de détails sur la cote R, cliquez ici

La cote R et le camionneur

cote r

 

LIRE LE TEXTE

C’est le salut d’un camionneur qui m’a inspiré ce texte. Derrière son volant, il est en mission jour et nuit. Il doit se rendre à destination, son chargement va nourrir une partie de la population. Il n’a jamais été aussi attendu, son travail n’a jamais été autant reconnu et respecté. On a besoin de lui.

 

La cote de rendement au collégial (cote R) prédit la capacité académique de réussir dans un programme universitaire. Médecine, droit, optométrie, médecine dentaire et vétérinaire, podiatrie, physiothérapie, ergothérapie, nutrition, génie aérospatial et médical font partie des programmes les plus contingentés.

Pour plusieurs étudiants et parents, l’admission dans ces programmes est le point culminant de la réussite scolaire et sociale, déclassant ainsi tous les autres programmes de formation.

On en vient même à associer l’importance d’une profession à partir de la cote R. Malgré leur intérêt pour un domaine, certains étudiants hésitent à s’inscrire à l’université en physique, enseignement, administration, anthropologie, chimie, philosophie, environnement, se demandant si ces programmes sont aussi bons que ceux qui contingentés.  Ils en viennent même à dénigrer les programmes techniques et professionnels.

Non seulement les étudiants se servent de la cote R pour évaluer l’importance d’une profession et d’un programme, mais ils s’en servent pour se comparer et évaluer leur propre valeur personnelle. On voit alors apparaitre l’anxiété de performance, la compétition malsaine, l’isolement, la perte d’estime de soi et la démotivation. 

Il faut se rappeler que la cote R ne mesure pas la valeur d’une personne ni d’une profession et elle n’oblige pas, un étudiant qui réussit bien, à choisir un programme contingenté. La cote R est une méthode de classement des étudiants aux fins de la sélection des candidats à l’admission de programmes universitaires, dont seulement une vingtaine sont très contingentés sur les centaines de programmes disponibles.

Sortir de l’emprise de la cote R est difficile, car elle s’accompagne d’une pression sociale, mais c’est possible. Ceci implique de réfléchir sur le rôle qu’on veut jouer dans la société. C’est partir de ce qu’on aime, de nos forces, de notre personnalité puis choisir un domaine dans lequel on peut se réaliser pleinement.

En ce temps de COVID-19, notre regard sur les professions change pour nous faire réaliser qu’on a tous besoin des uns des autres. Camionneur, coiffeur, menuisier, préposé aux bénéficiaires, artiste, philosophe, minier, pépiniériste, politicien qui n’ont rien à faire de la cote R ; ils sont occupés, à leur façon, à préserver l’équilibre de notre communauté. Pour se sentir à sa place et être heureux, le rôle social et professionnel qu’on exerce devrait s’inscrire dans le prolongement de ce que nous sommes naturellement.

 
Chantale Desjaridns, conseillère d’orientation
Service d’orientation et d’aide à l’emploi

Pour de l’aide en orientation ou de l’aide à l’emploi, contacte-nous : orientation@cegepsherbrooke.qc.ca