L’avenir appartient aux généralistes