RÉORIENTATION

 

Vous le voyez, vous l’entendez au tour de vous, de plus en plus de personne songe à une réorientation de carrière.

Réorientation de carrière à 50 ans

Voici un extrait de ma collaboration au magazine Avenue 50:

Il y a bien sûr d’autres raisons qui poussent les quinquagénaires à réorienter leur carrière, mais une chose est certaine, se retrouver du jour au lendemain comme « agent libre » sur le marché du travail n’est pas évident. Vous constaterez que bien des choses ont changé depuis les années soixante-dix en matière d’embauche et de ressources humaines.

Le conseil le plus utile que pourrait donner le conseiller en orientation Francis Grégoire, c’est d’abord de respirer !

Ensuite, c’est d’entreprendre un gros travail d’introspection. Il dit: «Vous devez vous poser la question: qu’est-ce que je veux? Quels sont mes objectifs à court, moyen et long terme dans ma vie?» L’effort semble considérable, mais nécessaire, car trop de gens se lancent tête première dans un nouveau projet de carrière sans y avoir trop réfléchi. Par exemple, vous avez eu un poste de cadre toute votre vie et vous voulez maintenant devenir employé ? Francis Grégoire fait des mises en garde concernant l’attitude à adopter lors de l’entrevue: «Il faut avoir l’aplomb du fait que vous avez été directeur, sans montrer que vous voulez le devenir, mais il ne faut pas être nonchalant non plus.» Une fois que vous avez établi que vous désirez changer d’emploi, posez-vous les questions suivantes: est-ce que je veux travailler à temps plein ou à temps partiel? Est-ce que je cherche à devenir un employé ou un travailleur autonome? De nombreux seniors possédant une grande connaissance de leur domaine choisissent de devenir consultants pour leur ancien employeur. Ce type d’emploi permet flexibilité et liberté.

Voilà pourquoi il est très important d’investir un peu et de consulter des spécialistes en orientation. Ces derniers vous prendront en main, analyseront votre type de personnalité et vous aideront à réfléchir sur vos objectifs réels. Beaucoup trop de gens croient à tort que l’orientation est une «bibitte» confinée dans les écoles secondaires! Cette époque est révolue.

Pour consulter Avenue 50

Réorientation de carrière à l’arrivée d’un enfant

Voici un extrait de ma collaboration au magazine Enfants Québec:

«La première chose à faire est de prendre un temps de réflexion et de bien identifier ses nécessités en matière de changement, recommande le conseiller en orientation Francis Grégoire.

Les congés de paternité et de maternité sont aussi faits pour ça! Certains parents envisagent leur retour de congé parental avec beaucoup d’angoisse. Or, si c’est l’idée même de se détacher de l’enfant qui est en cause, un nouvel emploi ne réglera pas forcément le problème. Il existe différentes façons de ménager plus de temps pour sa vie personnelle, avec la venue d’un bébé, sans changer de métier ni même d’employeur. Dans la majorité des cas, ce sont de petits détails qui font la différence. Diminuer ses heures de travail peut-il aplanir les difficultés? Faut-il redistribuer autrement les tâches à la maison? La garderie est-elle trop loin du lieu de travail? Est-il possible de commencer sa journée plus tôt afin de la terminer plus tôt? Est-ce que c’est l’emploi qui ne convient pas? Ou est-ce plutôt le milieu de travail? Il importe de se poser toutes ces questions et de trouver des réponses à chacune d’elles.»

Tiré de enfantsquebec.com

Quand l’emploi devient une prison dorée

Que faire lorsque votre boulot ne vous convient plus et que votre cœur vous dit d’aller voir ailleurs, mais que votre tête vous dit de rester?

Le sentiment de plafonnement

Le problème d’adaptation au travail

Un emploi qui ne correspond pas à votre profil

 

Réorientation: Changer d’emploi, un moyen de faire progresser sa carrière?

Vous avez tendance à changer d’emploi comme vous changez de chemise? On dit souvent que cette pratique (communément appelée job hopping en anglais) est mal perçue par les recruteurs, qui pourraient faire y voir un signe d’instabilité et un manque de loyauté chez un candidat.

Il semblerait toutefois que les chercheurs d’emploi ne soient pas du même avis. Selon un sondage réalisé par la firme Accountemps auprès de 324 répondants aux États-Unis, 42 % des travailleurs estiment que le job hopping peut être bénéfique pour leur carrière. Lire l’article complet.

La plupart des pères sont prêts à changer d’emploi pour leurs enfants

Une majorité de pères changeraient d’emploi pour obtenir de meilleures conditions concernant la conciliation travail-famille, selon un sondage révélé lundi par le Regroupement pour la valorisation de la paternité. Lire l’article complet.